+41 22 732 24 55 info@eco2profil.ch

Idées de projets à réaliser une fois eCO2profil effectué

Selon les résultats obtenus avec le bilan de gaz à effet de serre, les classes réalisent un projet de réduction des émissions. Voici quelques exemples d’actions concrètes, tout en relevant qu’il faut parfois bien se coordonner avec les personnes ou autorités concernées avant de les réaliser. La réalisation de ces démarches préalables est d’ailleurs aussi très riche d’enseignement pour les élèves.

Alimentation

  • La classe organise un repas pour les autres classes ou pour les parents, avec des plats végétariens, issus de produits locaux et de saison.
  • Les élèves de la classe s’engagent à ne pas manger de viande durant 2 semaines (?), 1 mois (?).
  • La classe discute avec le personnel de la cafétéria afin d’instaurer un jour végétarien par semaine.
  • Un jardin potager est mis en place dans les alentours de l’établissement par les élèves et les enseignants. Tous s’engagent à en assurer l’entretien par tournus d’équipes. Les légumes sont revendus aux responsables de la cafétéria ou occasionnent des rabais sur le prix des repas.
  • Des arbres fruitiers sont plantés dans les espaces verts bordants l’école ou sur des espaces publics après consultation auprès de la commune.

Mobilité maison-école

  • La classe négocie avec tous les professeurs de l’établissement un « jour par année sans voiture ».
  • La classe se fixe l’objectif d’économiser 2000 (?) kilomètres en voiture et recherche des professeurs et d’autres élèves pour participer à cette action. Tous les kilomètres évités (économisés) sont suivis et enregistrés.
  • Les élèves de la classe dont la distance maison – école est inférieure à 1 ou 1,5 km s’engagent à venir à l’école à pied. Ceux qui habitent à moins de 4 ou 5 km s’engagent à venir à vélo.
  • La classe crée une plateforme de covoiturage pour permettre aux élèves de l’établissement venant en voiture de se rassembler pour les trajets.

Voyages scolaires

  • La classe renonce à prendre l’avion pour son voyage d’étude et privilègie le train ou le vélo.
  • La classe organise un voyage d’étude pour lequel la finalité n’est pas la destination, mais le voyage en tant que tel. Ce voyage est fait à vélo ou à pied (par exemple réaliser à pied un tronçon du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, remonter une partie du Rhin à vélo).

Consommation

  • La classe organise une bourse aux vélos dans la commune durant deux semaines ou un week-end, spécialement pour les familles.
  • La classe organise une bourse d’échanges d’habits durant un après-midi: au lieu d’acheter de nouveaux vêtements, les élèves s’échangent (ou rachètent) leurs vêtements respectifs.
  • La classe organise un troc de livres et jeux durant un après-midi.
  • La classe se plonge dans le thème de l’énergie grise et enquête sur le voyage qu’effectue un t-shirt (par exemple au travers du jeu « Un T-shirt en filature »), depuis la matière première jusqu’au client final. Les résultats sont illustrés sur des posters et présentés aux autres classes.
  • Les élèves identifient les fournitures scolaires les plus écologiques proposées par le fournisseur de l’établissement afin de proposer aux responsables des économats de modifier leur assortiment pour qu’il soit plus écologique.

Énergie et eau

  • La classe installe des brise-jets sur tous les robinets de l’école.
  • La classe monte une exposition dans son école sur les énergies renouvelables.
  • La classe visite un bâtiment Minergie récent et la compare avec un bâtiment des années soixante. La comparaison est illustrée sur des panneaux, qui sont ensuite affichés et expliqués lors d’une journée de mise en commun avec les autres classes.
  • La classe commence une campagne « Stop Standby » et élabore des flyers, qu’elle distribue auprès des autres élèves ou des clients d’un centre commercial avec les responsables duquel une action conjointe est mise en place pour présenter les appareils particulièrement économes en énergie.
  • La classe recherche des solutions d’économies d’énergie avec le responsable du bâtiment (chauffage, air, recyclage, etc.) et met en place les mesures d’amélioration trouvées.
  • La classe organise un service « Détectives du climat », qui effectue de temps en temps une tournée des bâtiments le soir pour contrôler que les lumières, ordinateurs et autres appareils soient bien éteints. Idéalement, le contrôle se fait également au niveau de la température des locaux (max. 21°C).
  • Tous les élèves recherchent des solutions d’économies d’énergie chez eux et mettent en place les mesures d’amélioration trouvées en les partageant en classe et en les répertoriant.
  • Accompagnés par des spécialistes, les élèves construisent des panneaux solaires thermiques pour produire l’eau chaude du bâtiment.
  • La classe lance une campagne d’information sur le courant écologique, et se fixe comme objectif de faire changer 25 ménages pour du courant vert au lieu du courant traditionnel.

Déchets

  • Après prise de contact avec les autorités de la commune, la classe récolte tous les déchets jonchant une forêt, un pâturage, des parcs ou les abords d’un cours d’eau.
  • Avec l’appui du concierge, la classe met en place des poubelles de tri et s’assure que les déchets soient correctement dirigés vers les filières de recyclage.
  • Les élèves organisent une campagne de sensibilisation sur l’importance de trier les déchets en montrant différentes possibilités de revalorisation de ceux-ci (exposition d’objets ou d’images).
  • Une grande action de sensibilisation est faite au sein de l’établissement au sujet de la pollution par les plastiques tout en présentant des solutions pour éviter de les utiliser.
  • La classe visite une usine d’incinération des ordures ménagères avec la décharge qui l’accompagne ou une usine de recyclage des déchets.

Autres

  • La classe élabore une liste d’écogestes pour le climat, puis trouve 100 personnes qui s’engagent – en signant la liste – à appliquer au moins trois des écogestes proposés.
  • La classe recherche dans sa commune des personnes exemplaires dans le domaine de la protection du climat et dresse leur portrait ou les invite à intervenir lors d’une conférence ou d’un débat organisé au sein de l’établissement.
  • La classe organise une journée « Slow-up » dans la commune: un tronçon de 5 km est fermé aux voitures pour quelques heures durant une journée et seuls les vélos, les trottinettes et les patins à roulettes peuvent profiter tranquillement de la route.
  • La classe organise un voyage « Découverte du climat » dans la commune, et relève les bonnes et mauvaises pratiques en la matière. Les résultats sont présentés publiquement.